Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'alain à Udon Thani
  • : Des renseignements pour vivre en Thailande La vie d'Alain à Udon Thani avec GIFT vivre sa retraite en Thaïlande
  • Contact

Profil

  • alainest
  • Né sous la IVème république (le jour de la fermeture des maisons closes). J'ai tenté l'expérience de vivre ma retraite dans le nord-est de la Thaïlande à Udon Thani
 Si vous passez par Udon la bière est au frais
  • Né sous la IVème république (le jour de la fermeture des maisons closes). J'ai tenté l'expérience de vivre ma retraite dans le nord-est de la Thaïlande à Udon Thani Si vous passez par Udon la bière est au frais

Combien de baths

Rechercher Dans Mon Blog

Sabai Sabai

 
Pour connaître le prix des carburants il suffit de cliquer ci-dessous
http://www.eppo.go.th/retail_prices.html
 

Archives

traduction du blog et météo à Udon Thani

Google-Translate-English to French Traduire français en Arabic Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire français en Arabic Traduire français en Arabic Traduire français en Croatian Traduire français en Czech Traduire français en danish  Dutch Traduire français en Finnish T German Traduire français en Greek Traduire français en Hindi  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA Traduire français en Korean BETA Traduire français en Norwegian Traduire français en Polish Traduire français en Portuguese Traduire français en Romanian Traduire français en Russian Traduire français en Russian BETA Traduire français en Spanish Traduire français en Swedish
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 07:00


Quelques informations glanées sur le net. A la tv une violence qui fait peur.


Sans cela en Issan et à Udon Thani tout est calme  humm .... Information de la TV 19 heures le mouvement se déroulerait aussi à Chiang Mai, Chiang Rai, Lampang, Khon Kaen ?
TV5

L'état d'urgence a été décrété dimanche à Bangkok et ses environs, et des militaires armés se sont déployés dans les rues, après des manifestations antigouvernementales au cours desquelles des coups de feu ont été tirés et le Premier ministre pourchassé par des opposants.

 

Les protestations se répandaient dans l'après-midi dans Bangkok, où les opposants ont érigé des barricades à l'aide d'autobus et se sont emparés d'au moins un char de l'armée, selon la police.

 

Le gouvernement a décrété l'état d'urgence dans la capitale après de graves incidents ces derniers jours dans le pays. La veille, des milliers de manifestants avaient notamment forcé l'annulation d'un sommet asiatique en prenant d'assaut l'hôtel où il se déroulait dans la station balnéaire de Pattaya, obligeant les dirigeants à fuir par hélicoptère depuis les toits.

 

La tension est encore montée d'un cran dimanche avec l'arrestation du leader des manifestants de Pattaya, l'ancien chanteur de pop Arisman Pongreungrong.

 

Sitôt la nouvelle connue, des milliers de ses sympathisants furieux ont déferlé dans les rues de Bangkok pour réclamer sa libération, menaçant de provoquer des violences si M. Arisman n'était pas relâché immédiatement.

 

Le Premier ministre, Abhisit Vejajjiva, a alors décrété l'état d'urgence dans la capitale et sa région. Cette mesure donne des pouvoirs accrus aux forces de l'ordre et interdit théoriquement les rassemblements de plus de cinq personnes.

 

Depuis le début des tensions, "le gouvernement a essayé d'éviter la violence mais le mouvement de protestation s'est développé et (les manifestants) ont eu recours à des actions incompatibles avec la Constitution", a-t-il expliqué.

 

C'est pourquoi, a-t-il poursuivi lors d'une allocution télévisée, "le gouvernement n'est pas en mesure d'éviter l'état d'urgence".

 

Peu après cette annonce, des milliers de "chemises rouges" --surnom des partisans de l'ex-chef de gouvernement en exil Thaksin Shinawatra-- se sont rassemblés autour du ministère de l'Intérieur. Un manifestant s'est même emparé d'une arme à feu et a tiré en l'air, selon une journaliste de l'AFP.

 

D'autres ont tapé à coups de bâton et projeté des pavés et des pots de fleurs sur une voiture officielle dans laquelle ils pensaient que le Premier ministre se trouvait. M. Abhisit et son adjoint chargé de la sécurité, Suthep Thaungsuban, ont réussi à quitter les lieux, sains et saufs.






Thaïlande: des manifestants s'emparent d'au moins un char de l'armée à Bangkok Il y a 29 minutes BANGKOK (AFP) — Des manifestants antigouvernementaux thaïlandais se sont emparés dimanche d'au moins un char de l'armée qui était déployé dans Bangkok, a annoncé à l'AFP un porte-parole de la police. "Les manifestations se répandent dans beaucoup d'endroits de Bangkok, les manifestants se sont emparés d'un char et d'une voiture blindée", a déclaré le général Suporn Phansua, porte-parole de la police municipale de Bangkok. Un des leaders des manifestants, Hweng Tojirakarn, a pour sa part affirmé que ses partisans avaient pris possession de deux chars. "Nous nous sommes emparés d'une voiture blindée et de deux chars", a-t-il assuré. L'état d'urgence a été décrété dimanche à Bangkok et sa région, et l'armée s'est déployée dans les rues de la capitale après une série de graves incidents causés ces derniers jours par des opposants au Premier ministre Abhisit Vejajjiva.


Les chemises rouges pro Thaksin ancien premier ministre condamné et en exil.






Pour l'équité voici les chemises jaunes qui eux sont pro Roi-Gouvernement
C'est eux qui avaient bloqué les aéroports en novembre.


Pour ma part je crois que je vais m'acheter une chemise ORANGE !!!

Les chemises rouges s'empare d'un char. Bravo messieurs les militaires.


L'express

Des soldats armés ont commencé à se déployer dans l'après-midi dans Bangkok, officiellement, selon un porte-parole militaire, pour protéger les bâtiments publics.

Mais les protestataires se sont emparés d'au moins un véhicule blindé. Des journalistes de l'AFP ont vu des "rouges" se promener dans les rues juchés sur un de ces blindés, en compagnie de militaires passifs.

Le vice-Premier ministre chargé de la sécurité, Suthep Thaungsuban, a ordonné à la police et à l'armée d'"accomplir leur devoir, qui est de faire de leur mieux pour restaurer la normalité le plus vite possible".

Les militaires se sont montrés très réticents ces derniers mois à utiliser la force contre les manifestants, malgré les ordres des dirigeants politiques.



BANGKOK, 12 avril (Xinhua) -- Le véhicule du Premier  ministre thaïlandais, Abhisit Vejjajiva, a été attaqué dimanche  après-midi par des centaines de manifestants anti-gouvernementaux  au ministère de l'Intérieur, a rapporté la télévision thaïlandaise. 

     M. Abhisit en est sorti sain et sauf et a déclaré plus tard  aux journalistes qu'il a réussi à s'échapper sans blessure, mais  qu'un de ses gardes du corps a été pris à parti par les  manifestants. 

     Niphon Prompan, secrétaire général du Premier ministre, a été  grièvement blessé dans cet incident et a été pris en otage par les manifestants, a rapporté la Thai News Agency citant le porte- parole du ministère de l'Intérieur. 

     M. Abhisit a appelé les manifestants à le libérer pour lui  permettre d'être soigné. 

     Un chauffeur, dans une autre voiture, a été grièvement blessé  dans l'émeute, et un officier de la sécurité a également été  enlevé et amené à la base des manifestants aux T-shirts rouges au  palais du gouvernement. 

     Les manifestants ont utilisé des branches pour s'en prendre  aux véhicules garés au ministère et ont forcé les chauffeurs à  ouvrir les vitres, et des tirs ont été entendus quand les  véhicules du Premier ministre sont sortis en vitesse au milieu des manifestants, a montré la Thai PBS TV. 

     Les manifestants ont bloqué la route menant au ministère et  ont pris d'assaut le complexe juste après l'annonce faite par M.  Abhisit de l'état d'urgence à la télévision à 14h30 heure locale. 

     Un officier de la sécurité a tiré en l'air pour empêcher les  manifestants de s'en prendre à la voiture, ce qui a entraîné la  colère des manifestants qui se sont mis à le poursuivre. Les  soldats ont dû venir à sa rescousse pour qu'il ne soit pas lynché  par les T-shirts rouges, a rapporté The Nation. 

     M. Abhisit a déclaré plus tôt l'état d'urgence à Bangkok et  dans des districts de cinq provinces alentours.


Dernière minute (6h50) : Les forces de l’ordre dispersent les manifestants, 49 blessés
Au moins 49 personnes ont été blessées après que les militaires ont lancé une opération pour disperser les manifestants à Bangkok ce matin, ont déclaré les services d’urgences. Les militaires ont dit avoir tiré en l'air pour disperser les manifestant qui auraient répondu par des jets de cocktails molotov. L’armée a fait savoir un peu plus tôt qu’elle avait tiré des gaz lacrymogènes dans une opération contre quelques centaines de manifestants sur une intersection de Bangkok. (Lepetitjournal.com assurera un suivi des événements tout au long de la journée) (LPJ avec AFP - 13/04/2009)


A suivre.................................



Partager cet article

Repost0

commentaires

Nb visite depuis création blog

Nombre de personnes s'étant égarées sur mon blog.

 


Visiteurs en temps réel

 

Google analytique